Vivre le mode de vie du Taekwon-Do dans notre entraînement


   
Photo - courtesy of Mr. Dag A. Ivarsoy

Vivre le mode de vie du Taekwon-Do signifie:
  • vivre en harmonie avec la philosophie du Taekwon-Do
  • adapter d’anciennes philosophies à notre vie moderne
  • s’entraîner afin d’avoir un esprit sain dans un corps sain
  • avoir une vie bien équilibrée
  • toujours rechercher l’amélioration personnelle
  • promouvoir le respect des droits humains
  • travailler pour la justice et la paix
  • construire un monde meilleur et bien plus.

Dans ce message, je continuerai d’explorer ce que signifie de faire du Taekwon-Do votre mode de vie

Vous vous souviendrez que dans mes précédents messages j’ai décrit comment le mode de vie du Taekwon-Do m’a permis de survivre à des moments difficiles et d’avoir une vie plus heureuse et satisfaisante. Nous avons aussi vu que vivre le mode de vie du Taekwon-Do s’applique à tous les aspects de nos vies.


Dr Janel Gauthier, Ph.D.
Read his curriculum vitae here.

Dans ce message, nous verrons l’importance de l’entraînement du Taekwon-Do et comment les enseignements du Do et leurs applications dans notre enseignement nous aideront à devenir de véritables artistes martiaux au 21e siècle.

J’ai invité le Dr Janel Gauthier, Ph.D., qui est professeur de psychologie à l’Université Laval à Québec (Canada) à me rejoindre pour cette discussion.

Dr Gauthier a pratiqué le Taekwon-Do ITF pour presque vingt ans et entreprendra bientôt les évaluations pour la ceinture noire 4e degré. De plus, il est le président du comité ITF pour l’éthique et la discipline et un des développeurs et présentateur du premier atelier sur Enseigner le Do : Contrôle de soi.



TTQ: Dr Gauthier, peut-être pourriez-vous commencer par nous dire comment votre expérience personnelle et professionnelle vous ont permis de prendre conscience de la valeur de vivre le Taekwon-Do comme mode de vie.

JG: Je pratique la psychologie depuis 32 ans et grâce à mon intérêt pour l’application de la psychologie comportementale à la santé et l’éducation, je suis convaincu de l’importance de valeurs morales solides dans l’accomplissement d’une vie heureuse et équilibrée.

J’ai été attiré à la pratique du Taekwon-Do ITF en tant qu’art martial mais aussi à cause des fortes composantes philosophiques. Cette combinaison constitue un socle sur lequel on peut s’appuyer pour atteindre notre objectif d’un esprit sain dans un corps sain.

Mon travail sur le développement et l’application de code d’éthique pour plusieurs organisations professionnelles a renforcé ma conviction de la nécessité d’un guide de code de conduite éthique. Cela s’est reporté dans mon travail au sein de l’ITF, notamment en tant que président du comité pour l’éthique et la discipline et, plus récemment, le développement d’un plan directeur pour l’enseignement sur le Do.

TTQ: Nous pourrions discuter de comment le mode de vie du Taekwon-Do s’applique à notre entraînement en regardant certains aspects de notre entraînement et comment le mode de vie du Taekwon-Do les influence. Les aspect que j’aimerais considérer aujourd’hui sont:

  1. Les mouvements de base et les formes
  2. Le combat pré-arrangé et le combat libre
  3. Le cassage
  4. La compétition
  5. Le sur-entraînement.

ITF Training´s circle (composition and cliente)

JG: Il est sans doute utile de prendre le temps de considérer comment la philosophie et les valeurs morales du Taekwon-Do ITF s’appliquent à ces aspects de notre entraînement. Nous pourrons bénéficier complètement de la force du Taekwon-Do seulement si nous intégrons le Do à notre entraînement – et à notre vie quotidienn.

TTQ: Je me souviens de la fierté du Général Choi d’avoir créé plus de trois mille exercices fondamentaux pour le système du Taekwon-Do ITF. Il décrivait ces mouvements comme une utilisation scientifique, rationnelle et naturelle du corps humain pour des techniques de combat efficaces. Ces mouvements qui étaient synthétisés dans une suite logique pour faciliter l’entraînement, deviennent des formes.

La pratique des formes nous aide à améliorer notre niveau d’habileté technique : la qualité des techniques et des positions de pied, notamment la puissance et la beauté, le sens de l’équilibre, la flexibilité, le rythme, la coordination, etc. De plus, en réalisant combien il y a à apprendre, nous commençons à comprendre la valeur de la persévérance.

Le Général Choi a donné un nom à chacune des 24 formes. La plupart des formes ont été nommées en honneur d’un personnage historique important de la Corée, des gens qui ont contribué à leur pays et leur société.

JG: En y regardant d’un point de vue historique, nous pouvons comprendre pourquoi le Général Choi a choisi ces noms. Il était un militaire et il a développé le Taekwon-Do initialement pour l’armée coréenne. Chacun des noms réfère à un personnage important, un accomplissement spécifique ou un événement historique bien connu des coréens.

TTQ: Le Général Choi a voulu exprimer sa fierté pour son pays et ses accomplissements, ainsi que sa peine de voir la Corée divisée en deux pays.

JG: Aujourd’hui, notre but ultime n’est pas d’étudier l’histoire de la Corée. Néanmoins, apprendre de l’histoire de ces héros coréens peut nous permettre de mieux comprendre ce que nous essayons d’accomplire par la pratique de ces 24 formes. Une de ces leçons est de montrer du respect pour notre terre natale et d’aider à en faire un meilleur endroit.

TTQ: Tout le monde se souviendra que les 24 formes reflètent les 24 heures de la journée. Le Général Choi a dit que les 24 formes et les 24 heures nous rappellent que pour atteindre nos objectifs nous devons être dévoués, travailler fort, et ne pas perdre de temps. Le temps continue sa course – peu importe ce que nous faisons – il est donc important d’utiliser notre temps sagement et de travailler pour améliorer le monde dans lequel nous vivons. Que nous soyons au niveau local ou sur la scène internationale, c’est ainsi que nous pourrons laisser un héritage de valeur.

J’ai appris un proverbe oriental grâce au Général Choi:

Quand un animal meurt, il laisse derrière lui sa peau.
Quand un homme meurt, il laisse derrière lui son nom (son héritage).

J’aimerais aussi préciser que la composition des formes ITF – incluant le nombre de formes, la façon de faire les mouvements et les diagrammes – a évolué depuis que le Général Choi les a introduits pour la première fois au niveau international au début des années 60. Il a continué à faire des ajustements jusqu’à ce qu’il considère que les formes étaient complètes. Après l’introduction de la théorie du mouvement de vague, il considéra qu’il avait trouvé le bon équilibre

La forme des diagrammes pour chaque forme a aussi une signification spécifique. Par exemple : un diagramme en forme de “I” majuscule ressemble au caractère chinois et coréen signifiant étudiant ou érudits. Dans les civilisations anciennes, les érudits faisaient partie de l’élite de la société. Ils bénéficiaient des privilèges de leur rang mais avaient aussi une plus grande responsabilité de contribuer à leur société. Ils devaient faire preuve d’un comportement exemplaire.

Un autre exemple est la forme Po Eun. Le diagramme est simplement une ligne droite : ― Po Eun était un homme brave qui a prouvé sa loyauté en refusant d’abandonner son maître pour un autre, même si sa loyauté lui a coûté la vie. La ligne droite du diagramme représente sa loyauté inébranlable.

Il y a une histoire derrière le nom et la forme du diagramme de chacune des 24 formes, et nous pouvons tous profiter en en apprenant plus à leurs sujets.

Maintenant abordons le deuxième aspect : le combat pré-arrangé et le combat libre.

JG: Pouvez-vous décrire comment l’entraînement au combat pré-arrangé peut être complémentaire au combat libre et les avantages de l’entraînement avec ces deux typesd’entraînement?

TTQ: Le programme et les méthodes d’enseignement du Taekwon-Do ITF sont basés sur l’apprentissage progressif.

Parce que la pratique des formes est en fait un combat sans réel adversaire, le Général Choi a introduit le combat pré-arrangé avec un adversaire comme méthode d’entraînement préparatoire pour une meilleure performance en combat libre. Les deux participants s’entendent sur les mouvements à utiliser et travaillent ensemble afin d’améliorer leur combat.

L’objectif est de comprendre le but des mouvements, de maîtriser l’interaction avec l’adversaire par rapport aux positions de pied et aux distances, et de développer des réflexes plus rapides en combat libre.

En s’entraînant avec le combat pré-arrangé à trois pas, l’étudiant peut maîtriser l’application efficace des techniques et développer sa capacité de juger la distance, un élément-clef pour le succès en combat libre.

Le combat pré-arrangé à deux pas introduit l’esprit du combat et donne la chance à l’étudiant de pratiquer l’attaque, la défense et les techniques de contre-attaque avec des combinaisons d’une technique de main et d’une technique de pie

L’objectif du combat pré-arrangé à un pas, utilisé pour l’entraînement plus avancé, est de préparer pour toutes sortes d’attaques à n’importe quel moment avec une unique technique efficace.

Le combat pré-arrangé est une méthode très efficace d’entraînement et peut être particulièrement utile pour les gens plus âgés. C’est un autre exemple de comment le Taekwon-Do peut être accessible et s’ajuster à la condition physique des adeptes.

Durant mes visites aux organisations ITF à travers le monde, j’ai remarqué que plusieurs de nos membres ne s’entraînaient pas assez en combat pré-arrangé. Conséquemment, ils peuvent trouver difficile de performer avec les techniques adéquates, la bonne distance ou le bon timing lorsqu’ils pratiquent le combat libre.

C’est comme quelqu’un qui voudrait apprendre à jouer du piano mais qui refuse de faire ses gammes. Après tout c’est bien plus amusant de jouer de la musique que de bouger ses doigts de long en large sur le clavier. Mais l’expérience a montré qu’en faisant ses gammes l’étudiant apprend les techniques qui lui seront utiles quand, éventuellement, il jouera des morceaux de musique plus compliqués.

Le Général Choi a toujours insisté sur le fait que le combat pré-arrangé devait être une partie intégrante de notre entraînement. Quand j’étais plus jeune, j’étais plus intéressé par le combat libre. Je voulais progresser et le faire rapidement et je pensais que le combat libre était la meilleure voie. Néanmoins, alors que j’ai grandit et pris en expérience j’ai compris que le Général Choi avait raison. Le combat pré-arrangé est essentiel et devrait avoir une place importante dans l’entraînement de chacun.

JG: Oui, l’entraînement avec le combat pré-arrangé est un outil important que nous pouvons utiliser pour améliorer notre combat libre, mais je voudrais ajouter que nous avons une excellente opportunité d’appliquer le principe de persévérance, faisant preuve de patience alors que nous persévérons dans notre entraînement.

TTQ: C’est très vrai. Et comme l’a dit Confucius, Celui qui est impatient dans les affaires triviales peut rarement réussir dans les affaires de grande importance.

Le combat libre est aussi une bonne technique d’entraînement. C’est utile pour améliorer la condition physique et pour le conditionnement mental. Ça nous aide aussi à nous préparer pour les défis de la vie en général

Je recommande les approches suivantes pour l’entraînement au combat libre:

  • s´entraîner en utilisant les techniques appropriées,
  • utiliser votre tête pour analyser chaque situation rapidement;
  • prenez une décision rapide à concernant votre réaction et exécuter la technique avec confiance, détermination, et une émotion positive venue du cœur.

Le développement d’un esprit fort est particulièrement important. De bonnes techniques sont importantes mais avoir un esprit fort vous permet d’utiliser ces techniques à leur plein potentiel.

Après un combat libre, il est très important d’analyser votre performance:

  • Identifier vos points forts et points faibles et ceux de votre adversaire
  • Avez-vous été capable de profiter de ses points faibles?
  • L’avez-vous empêcher de profiter de vos points faibles
  • Avez-vous utilisé une stratégie appropriée?
  • Qu’auriez-vous pu faire de mieux?

Ce genre d’honnête auto-évaluation, combinée avec l’approche proposée plus haut, vous aidera à appliquer les bonnes stratégies dans le combat, et dans la vie.

JG: J’aimerais ajouter que dans le combat libre, comme dans la vie, c’est essentiel de montrer de la courtoisie et du respect envers son adversaire. C’est un des fondements des arts martiaux.

Bien sûr nous voulons toujours gagner un combat libre, mais gagner n’est pas tout. La vraie valeur du combat libre est ce que nous en apprenons. C’est une occasion de mettre en application les principes de la philosophie du Taekwon-Do et clairement démontrer que nous vivons le mode de vie du Taekwon-Do.

Par exemple : je pourrais être tenté de recourir au « combat sale » pour gagner un combat. Serait-ce faire preuve de courtoisie et de respect envers mon adversaire? Serait-ce faire preuve de respect pour moi-même? Non, ce serait tricher mon adversaire et me tricher moi-même. Même si je gagnais, comment pourrais-je être fier d’une telle victoire?

J’ai le regret d’avouer que dans le passé j’ai vu des étudiants qui essayaient d’intimider leur adversaire qui était plus petits ou plus faible. Certains ne sont pas satisfaits avec une victoire facile et tenteront de « détruire » un adversaire plus faible. J’ai remarqué que très souvent ces mêmes étudiants préfèrent ne pas affronter un adversaire plus grand ou plus fort. Ils trouveront une excuse pour éviter de combattre un adversaire plus doué et sont même prêts à simuler une blessure afin d’arrêter le match Il est évidant que les personnes qui se comportent comme des brutes n’appliquent pas les principes du Taekwon-Do.

Le combat libre requiert l’application de tous les cinq principes du Taekwon-Do:

  • Les règles obligent les adversaires à faire preuve de courtoisie de respect l’un envers l’autre
  • Les adversaire font preuve d’intégrité en ne cédant pas a des tactiques de « combat sale »
  • La persévérance aidera les participants à s’entraîner efficacement et à ne pas abandonner;
  • Le contrôle de soi est essentiel dans le combat de Taekwon-Do, libre ou pré-arrangé. Chaque mouvement doit être résolu et contrôlé. Les émotions doivent être gardées sous contrôle.
  • Le courage aide les participants à être motivés pour bien s’entraîner et faire de leur mieux pendant les combats. Être courageux signifie ne pas baisser les bras et quitter parce que vous ne gagnez pas ou vous avez de la difficulté.

TTQ: En effet, vivre selon le mode de vie du Taekwon-Do implique d’appliquer les principes du Taekwon-Do en combat… et dan la vie.

J’aimerais profiter de ce point pour mentionner la sécurité en combat libre. En utilisant l’équipement de protection approprié, en suivant les règles, et en combattant avec respect, nous pouvons éviter des blessures inutiles.

Maintenant passons au prochain aspect de l’entraînement : le cassage.

   

JG: Les gens qui ne pratiquent pas d’art martial sont souvent très impressionnés par le cassage. Ils trouvent cela exceptionnel, mais en même temps ils se demandent pourquoi quelqu’un voudrait apprendre à casser des planches !

TTQ: Il y a de bonnes raisons qui font que le cassage fait partie de l’entraînement du Taekwon-Do, et l’objectif n’est pas seulement d’impressionner les gens !

Le cassage est une preuve visible d’un bon entraînement. Vous ne pouvez pas être efficace en cassage si vous ne vous êtes pas bien entraîné, si vous ne maîtrisez pas bien les techniques pour produire la puissance maximale et si vous n’avez pas développé votre force mentale.

Le cassage apprend à l’élève l’importance de développer la persévérance, le contrôle de soi et le courage.

JG: J’aimerais ajouter que le premier cassage réussi par l’élève est une étape importante de son progrès dans le Taekwon-Do. La maîtrise des techniques de cassage donne un coup de pouce à la confiance en soi de l’élève.

Plusieurs élèves pensent au début qu’il leur sera impossible de réussir le cassage, mais avec l’entraînement adéquat et la préparation ils peuvent le faire.Et réussir leur apprend une bonne leçon : en s’entraînant bien et en persévérant vous pouvez atteindre vos objectifs.

L’élève qui applique ces leçons dans la vie et dans l’entraînement du Taekwon-Do sera plus enclin à continuer de progresser et de travailler pour atteindre son but d’une vie plus heureuse et plus équilibrée.

TTQ: Un autre aspect important est la participation dans les compétitions.

J’encourage les élèves à participer aux compétitions car c’est une bonne préparation pour la vie. Pour bien se préparer pour une compétition, le participant doit fixer des objectifs et trouver un moyen d’atteindre ces objectifs. C’est aussi comme ça que nous pouvons réussir dans la vie, à l’école ou au travail.

Dans le combat libre, les participants aux compétitions de Taekwon-Do ITF doivent montrer les cinq principes du Taekwon-Do ITF : courtoisie, intégrité, persévérance, self-contrôle et courage. Nous devrions mentionner l’objectif plus vaste de nos compétitions, qui est d’améliorer la qualité générale du Taekwon-Do pratiqué au sein de l’ITF.

Se préparer pour une compétition demande beaucoup d’effort, et participer à une compétition peut engendrer du stress. Ce n’est pas comme combattre avec un autre élève de votre école de Taekwon-Do. Il y a plus de pression pour gagner.

Bien sûr nous voulons tous gagner. Mais nous ne devons pas oublier qu’à chaque fois qu’un compétiteur gagne, un autre perd. Oui, il est important d’apprendre à être un « bon » gagnant, mais c’est tout aussi important d’apprendre à être un « bon » perdant.

Un « bon » gagnant est humble dans sa victoire et montre du respect envers son adversaire. Il se rend compte que chaque match lui donne une opportunité d’apprendre de lui-même – ses forces et ses faiblesses – et de son utilisation des techniques du Taekwon-Do. Il est reconnaissant envers son adversaire pour avoir participé à ce processus d’apprentissage.

Un « bon » perdant est humble dans la défaite et montre du respect envers la décision des arbitres et son adversaire. Lui aussi profite de l’opportunité pour identifier ses forces et ses faiblesse et comment il peut améliorer ses techniques. Comme le «bon » gagnant, le « bon » perdant est reconnaissant envers son adversaire pour avoir participé à ce processus d’apprentissage.

Comme nous pouvons le voir, bien que l’un soit gagnant et l’autre perdant, le résultat pour chacun des adversaires est une meilleure connaissance de leurs forces et faiblesses. Ils seront tous les deux motivés pour poursuivre leur entraînement.

JG: Nous pouvons constater que l’humilité et le respect des autres doivent définir le caractère moral de tous les compétiteurs.

TTQ: En fait, ceux qui gagnent tout le temps ou la plupart du temps ont plus de chance de perdre leur confiance en eux après une série de défaites, tandis que ceux qui voient leurs défaites comme une chance d’apprendre deviendront plus déterminés. Lorsque confrontés à un échec ou une défaite en forme, combat libre, cassage ou autres obstacles dans leurs vies, les gens déterminés rebondiront plus efficacement que les autres. Ils voient des défis plutôt que des obstacles et ça les aide à garder une attitude positive et à se motiver pour travailler encore plus fort.

En effet, lorsque nous examinons la valeur des compétitions, nous devons prendre en compte les aspects mentaux, moraux et sociaux en plus de la condition physique et de la performance en tant que telle.

Pour faire d’une compétition une expérience de qualité, il est essentiel d’apprendre à analyser notre performance et de déterminer comment nous pouvons l’améliorer. Cette analyse doit être faite humblement dans un but d’amélioration personnelle, et non dans un esprit de vantardise ou d’arrogance.

JG: Comme vous l’avez précisé, il est essentiel de comprendre que les compétitions ne se limitent pas à la performance. Afin de profiter pleinement de leur participation à une compétition, les élèves doivent l’utiliser comme une chance pour s’auto-examiner et s’auto-évaluer et aussi comme une chance d’appliquer les principes du Taekwon-Do.

TTQ: Je suis ravi de dire que dans les dernières années j’ai remarqué qu’il y avait un très bon esprit parmi les participants aux compétitions ITF.

Nous avons fait des changement pour améliorer la qualité des compétitions ITF, particulièrement les règles et le travail des arbitres. Quand les compétiteurs et leurs entraîneurs respectent les règles et acceptent les décisions des arbitres, le résultat est une compétition de meilleure qualité.

Maintenant je vois des compétiteurs s’affronter tout faisant preuve de camaraderie. Ceci est vivre en suivant le mode de vie du Taekwon-Do.

JG: Je suis d’accord avec le fait que l’aspect psychologique est tout aussi important que le combat. C’est important d’apprendre comment perdre et comment gagner.

Imaginons que vous êtes un jeune qui brille en compétition. Peut-être que vous gagner presque à chaque fois. Éventuellement vous vous voyez comme une personne qui réussit simplement parce que vous êtes un compétiteur qui gagne. Néanmoins, vous allez vieillir (comme tout le monde) et éventuellement vous ne serez plus capable de gagner à chaque fois. D’où viendra alors votre estime de soi et votre confiance en soi?

D’un autre côté, si vous vous fixez comme objectif de devenir une bonne personne avec une vie équilibrée, si vous vous efforcez d’appliquer les principes du Taekwon-Do, si vous vous efforcez d’atteindre ce que le Général Choi appelait « la perfection du comportement moral », vous aurez la force intérieure et la capacité de croire en vous-même, peu importe si vous gagnez ou perdez une compétition. C’est pourquoi le Taekwon-Do est pour la vie.

TTQ: S’efforcer d’atteindre « la perfection du comportement moral » est certainement un noble objectif, mais ça peut sembler au-delà de ses possibilités. Comme je l’ai dit plus tôt, nous devons prendre les choses une à la fois. Finalement, j’aimerais parler des dangers du sur-entraînement.

Celui qui pratique le Taekwon-Do ITF est passionné par notre art martial, cette passion est une chose merveilleuse : elle nous permet de nous améliorer dans notre entraînement en faisant quelque chose que nous aimons faire. Mais nous devons être conscient des dangers de cette passion qui pourrait nous pousser à aller au-delà d’un entraînement raisonnable.

Une idée fausse est qu’un entraînement doit être « dur » ou même douloureux pour être efficace. Mais un entraînement réussi n’est pas mesuré par combien de fois vous avez répété un mouvement ou une séquence. En fait, en se fixant des objectifs d’entraînement irréalistes, vous risquez de vous blesser ou de vous décourager.

Il est important d’avoir un projet d’entraînement réaliste, qui soit adapté à votre condition physique et à vos objectifs d’entraînement. Bien sûr vous devez vous efforcer de faire du mieux que vous pouvez, mais assurez vous d’avoir des objectifs réalistes.

JG: J’aimerais ajouter que si l’entraînement se conclut par des blessures ou des douleurs inutiles, ce n’est plus en harmonie avec les principes du Taekwon-Do. À l’entraînement – comme dans la vie – la persévérance et le courage (que certains pourraient utiliser pour justifier un entraînement « dur ») doivent être modérés par le contrôle de soi et l’intégrité.

Plusieurs artistes martiaux croient dans l’entraînement « dur ». Selon leur vision des choses, le but de l’entraînement extrême est que l’esprit doit dominer le corps et, autant que possible, le corps devrait être entraîné à ne pas ressentir la douleur dans aucune circonstance.

Nous devons nous rappeler que le Général Choi avait d’abord développé le Taekwon-Do comme art martial pour les membres de l’armée coréenne. Il s’agissait de jeunes hommes forts au sommet de leur forme physique , alors l’entraînement était rigoureux. Néanmoins, notre Fondateur a plus tard réalisé que l’entraînement au Taekwon-Do pouvait être bénéfique pour tous, et a modifié le Taekwon-Do afin de le rendre accessible à tous.

Ceci montre que l’entraînement au Taekwon-Do ne doit pas être dur pour être efficace et est un autre exemple de l’évolution du Taekwon-Do ITF.

TTQ: Et le Taekwon-Do ITF continue d’évoluer, car nous travaillons toujours afin de le rendre meilleur.

Par exemple, nous mettons maintenant plus d’emphase sur la respiration contrôlée pour permettre une meilleure oxygénation du corps, dont les bénéfices ont été prouvés et qui peut conduire à un accroissement de l’espérance de vie.

Ce serait le bon moment de mentionner le travail du Comité Technique et d’Instruction de l’ITF dont le mandat inclut l’amélioration de la qualité des instructeurs ITF et s’assurer de l’uniformité des enseignements de par le monde. Le Comité est toujours intéressé par les questions et suggestions des adeptes du Taekwon-Do.

JG: Parce que le Taekwon-Do est accessible à tous, il est important que l’intensité et la durée des sessions d’entraînement soient adaptées à la condition physique et aux besoins de chaque adepte.

Le corps humain a été décrit comme « la meilleure machine au monde », mais il a ses limites. Votre corps vous fera savoir quand vous aurez pousser trop loin, mais vous devez faire attention et reconnaître les signes que votre régime d’entraînement n’est pas réaliste.

TTQ: Ici encore, il y a énormément d’informations disponibles dans les magazines, les livres et sur le Web. Apprenez autant que possible comment s’entraîner adéquatement et recherchez les conseils de ceux qui ont plus d’expérience.

Pensez à votre sécurité physique et à votre santé physique et mentale. Si vous essayez de vous entraîner trop fort, vous pourriez atteindre le point où vous manquerez d’énergie pour tenir le coup.

Même si vous vous entraînez trois heures par jour, il est possible d’éviter les effets négatifs du sur-entraînement en s’assurant de se donner le temps de récupérer. Nos vies sont occupées, mais il est important d’avoir assez de sommeil et d’inclure du temps pour se relaxer. En s’assurant que votre corps a la chance de récupérer, vous serez prêts et motivés pour continuer l’entraînement. Faîtes d’une vie équilibrée votre objectif.

JG: Le sur-entraînement peut conduire à l’épuisement physique ou mental, et éventuellement, au découragement. L’entraînement dur est mis de l’avant comme un exemple de contrôle de soi suprême mais, poussé à l’extrême, il peut être devenir un exemple d’un manque de contrôle de soi.

Dans tous les cas, même si vous vous entraînez deux heures, trois heures ou plus, il y a d’autres heures dans la journée. Ce que vous faites de ces heures est très important, parce que votre façon d’agir hors de l’entraînement montre de quelle façon vous appliquez ce que vous avez appris. C’est à ce moment que vous pouvez montrer que vous vivez vraiment dans le mode de vie du Taekwon-Do.

TTQ: C’est aussi très important de fixer des objectifs d’entraînement réalistes afin que les élèves ne soient pas découragés et ne manquent pas de motivation. Ce serait dommage si un étudiant arrêtait la pratique du Taekwon-Do parce qu’il était incapable de réussir un entraînement trop dur, alors qu’une approche plus réaliste aurait pu lui permettre de continuer et de s’améliorer et de profiter des bienfaits du Taekwon-Do ITF.

Afin d’aider les étudiants à rester motivés, je recommande aux enseignants ITF de les encourager à comparer leurs performances avec leurs performances passées, plutôt que de les comparer à celles des autres.

Par exemple : un élève peu évaluer son progrès chaque mois en voyant combien de pushups il peut faire en 30 secondes. En fixant des objectifs réalistes et en suivant les résultats, l’élève verra qu’il progresse et trouvera la motivation pour continuer l’entraînement.

JG: Pour résumer notre discussion, nous avons vu l’importance d’appliquer le DO, de cultiver les principes du Taekwon-Do et de vivre suivant le mode de vie du Taekwon-Do dans tous les aspects de notre entraînement – et de notre vie.

TTQ: En conclusion, j’aimerais insister que pour bénéficier pleinement du Taekwon-Do, il est essentiel d’intégrer le Do dans notre entraînement et dans notre vie.

Comme nous l’avons vu plus haut, quand le Général Choi a créé et developpé le Taekwon-Do il a donné beaucoup de considération aux concepts philosophiques sous-jacent à l’entraînement physique. Il a choisi des noms et des diagrammes pour les formes dans son système de 24 formes afin de raconter une histoire et enseigner le Do.

Notre Fondateur a partagé avec nous ses secrets de l’enseignement du Taekwon-Do et a introduit divers types d´actions de vitesse (particulièrement les mouvements naturels, lents, continus et de connexion : les mouvements doux), le contrôle de la respiration, et la mise en application du notoire « mouvement de vague ». Après de mûres réflexions, il a fait des changements majeurs au système ITF pour atteindre un équilibre entre les styles dur et souple. Cette modernisation a rendu le système technique d’ITF cohérent avec sa philosophie et son objectif de promotion d’une société plus harmonieuse basée sur la paix, la justice et la liberté. Comme je l’ai mentionné au début de ce message, le Général Choi a permis a tous les adeptes du Taekwon-Do de faire du Taekwon-Do leur style de vie et de profiter d’une vie bien équilibrée.

Un exemple évident de son soucis du détail est le nom que notre Fondateur a donné à cet art martial et même la façon qu’il a choisi d’écrire le nom. Nous savons tous que « taekwon » signifie « pieds et mains » et que « Do » signifie « la voie ». Remarquez qu’ils sont reliés par un trait d’union pour former « Taekwon-Do »; ceci nous rappelle l’importance de développer le physique et le philosophique en harmonie.

En atteignant un certain niveau de savoir et de compréhension du Taekwon-Do, vous êtes capable d’intégrer le Do sans heurts dans votre vie. Vous vivez votre vie selon les valeurs du Do. Certains diraient que vous mangez, buvez, pensez et respirez Taekwon-Do. Le Do devient vraiment une partie intégrante de votre vie, et vous devenez un véritable artiste martial.

Ceci est un but noble pour tous les adeptes du Taekwon-Do

J’espère que vous avez trouvé ce message à la fois intéressant et instructif.

Le XVI Congrès ITF est prévu pour le 1er juin 2007 à Québec, alors pour mon prochain message je prépare un sommaire de ce que votre équipe ITF a accompli pendant les quatre dernières années.

Néanmoins, j’espère que vous serez d’accord avec moi que la façon de vivre le mode de vie du Taekwon-Do est un sujet très intéressant. J’envisage d’explorer des aspects supplémentaires dans d’autres messages.

J’espère que vous avez trouvé ce message à la fois intéressant et instructif.

Maître Trân Triêu Quân
Président de l’ITF

Vous aimeriez exprimer votre opinion à propos de ce message du président, ou n’importe quel autre aspect du Taekwon-Do ITF?
Je suis toujours intéressé de connaître l’avis des adeptes du Taekwon-Do. S’il vous plait, envoyez moi vos commentaires et suggestions.

TTQ
Cliquez ici pour m’envoyer un
auteur:
date de: 2011-06-13 21:01:13
Nombre de lectures: 1540
  • Usuarios